Télécharger
  Contact

Interview de Sollan - partenaire de Bonitasoft

26 déc 2018 - Carole Winqwist

Paul Terray, Directeur Conseil de la société Sollan, partenaire de Bonitasoft répond à nos questions sur le thème de l'impact de la transformation digitale sur les développements d'application métiers.

Quelle est l'activité de la société Sollan ?

Sollan est une société spécialisée dans le domaine de l'ECM depuis plus d'une quinzaine d'années. C'est une société anglo(française qui a deux grandes activités : des prestations de conseil et des prestations d'intégration et de maintenance comprenant de l'assistance technique. Sollan, c'est plus de 50 personnes en France et un peu moins d'une centaine de personnes en Europe.

Quels sont les points forts de la plateforme Bonita dans le cadre de projets de transformation digitale ?

La plateforme Bonita est très intéressante car elle permet de modéliser et gérer le processus comme tous les outils de BPM mais Bonit a plus de flexibilité que les autres. En tant que spécialiste ECM, nous mettons en place de nombreux outils dans nos solutions :de la GED, de l'archivage, du portail, du moteur de recherche. Il faut donc une plateforme qui permette de lier ses différents éléments dans les processus. Or ces processus doivent être transverses, il faut donc pouvoir se connecter à énormément d'outils. Cette capacité de connectivité est très importante et Bonita le permet de façon très simple.

L'autre avantage c'est la flexibilité de la plateforme en termes de conception d'interfaces et de mise en oeuvre. Nous sommes une société de taille humaine et par conséquent nous ne souhaitons pas faire des projets énormes. Nous avons donc besoin d'une vraie réactivité que ce soit de la part de l'éditeur ou de la part de la plateforme. C'est pour cela que Bonita est une plateforme qui nous convient très bien pour le type de projets que l'on réalise.

Les projets de transformation digitale ont-ils fait évoluer l'approche autour des développements d'applications ?

Les clients ont fini par prendre en compte l'aspect très progressif de la transformation digitale et surtout de changements des processus au sein de l'entreprise, impliqués par les outils. Dans les projets il s'agit autant de répondre à un besoin que de le faire évoluer. Au fur et à mesure de la mise en place des outils, on s'aperçoit que les processus évoluent donc les besoins évoluent donc à nouveau les projets évoluent. Cette itérativité est essentielle pour pouvoir non seulement répondre aux besoins, mais aussi faire évoluer l'entreprise et permettre à l'entreprise d'évoluer elle-même. Cette notion itérative n'est même plus une nouveauté, c'est une nécessité. Pour que les entreprises puissent changer il faut que les outils puissent les suivre et voir les faire changer elles-mêmes.

Comment les équipes de développement collaborent-elles avec les métiers ?

Les développeurs doivent accompagner cette transversalité. Or, à contrario de la séparation classique front-office /back-office, le besoin de flexibilité nécessite d'avoir une vision globale. Le besoin fonctionnel déteint de plus en plus sur la partie développement pour garder cette rapidité d'itération. Cette équipe intégrée, qui est pratiquement une obligation dans nos projets, est le seul moyen de pouvoir réellement répondre aux réels besoins de l'entreprise. Chez Sollan nous avons la capacité d'intégrer des personnes qui vont d'un niveau très fonctionnel jusqu'au développeur. Nous faisons en sorte que ces profils puissent se rencontrer et travailler ensemble en permanence.