Télécharger
  Contact
Bonita & Bonitasoft | 5min

Un an après : ces quelques leçons de management que nous a enseignées la crise sanitaire

Charlotte Adams
27 mai 2021

Comment Bonitasoft est sortie de la crise. Quelques leçons clés.

En quelques mois seulement, le monde tel que nous le connaissions a totalement changé

Personne, en effet, n'aurait pu prédire que 2020 serait l'année d'une pandémie mondiale, une année où nos vies seraient mises en suspens et où bon nombre d’entreprises fermeraient leurs bureaux quasiment du jour au lendemain. Alors que beaucoup d’entre elles avaient dû, au cours de cette dernière décennie, adapter le rythme de travail de leurs équipes à l'accélération du marché et de leurs activités, l’effort d’organisation et de décélération (pour certaines) qui leur a été brutalement imposé n'a donc pas été facile.

Mais si cette crise s'est avérée être un défi pour tous, la traverser a mis en lumière la façon dont la culture d'entreprise, les valeurs et l’ADN propres à chaque entreprise ont joué un rôle clé dans la réponse que chacune d’elle a tenté de mettre en place pour y répondre et garantir sa pérennité.

Au cœur de ces enjeux, les hommes et le lien social qui les unit et leur permet de collaborer au quotidien et de performer dans le temps; comment faire face à autant d’imprévu ? Comment adopter la bonne stratégie managériale ? Voici les quelques leçons à tirer de ces derniers mois d’incertitudes et de difficultés partagées !

La flexibilité et la confiance sont essentielles

Avoir mis en place une politique de travail permettant à chaque collaborateur de travailler d’à peu près n’importe où et surtout, de là où il le souhaitait, s’est révélé essentiel et extrêmement bénéfique pour certaines entreprises ! Car, au-delà de la technologie, le succès dépend avant tout de la confiance établie avec les équipes et donc, de la possibilité de laisser chacun décider de l'endroit où il se sent le plus efficace et le plus à l'aise pour travailler, que ce soit au bureau, à la maison ou dans un café. L'endroit où les collaborateurs travaillent importe peu, du moment que le travail est fait. Car la confiance, c’est avant tout accepter que les gens n’aient pas besoin d’être surveillés pour faire du bon travail !

Ce type d’organisation a été un réel atout pour fonctionner efficacement durant cette période de verrouillage mondial.

L’information et la transparence, véritables moteurs au quotidien

Lorsque tout le monde travaille à distance, informer les collaborateurs des raisons qui motivent les décisions managériales, mais aussi communiquer sur les résultats (qu’ils soient bons ou mauvais), ainsi que sur les difficultés rencontrées par les autres, s’avère un facteur de motivation qui permet de relier les collaborateurs et de faire en sorte qu’ils ne se sentent pas isolés dans leur travail au quotidien.

De plus, cela les lie à l’entreprise et leur permet de se projeter dans un avenir commun, loin de leurs problématiques personnelles, qu’elles soient liées à leur santé, à leur sécurité ou à leur famille. Ainsi, informer ses collaborateurs de l'impact de la crise sur l'entreprise en organisant des réunions d’information régulières pour discuter ensemble de la situation, est important.

Dès lors que la direction de l’entreprise se comporte de façon transparente et communique clairement, chacun se sent un élément constitutif du succès et tout le monde se mobilise naturellement pour surmonter les difficultés rencontrées !

Le passage au numérique est une condition sine qua non

Cette pandémie a prouvé à la plupart des entreprises qu'elles se devaient de mettre en place une organisation adaptée au numérique. Pour faire face à ce type de situation, il est en effet essentiel que les équipes puissent disposer des équipements et outils numériques nécessaires au travail à distance. Sur ce point, faire le choix d’une politique CYOD (Choose Your Own Device) permet à chacun de choisir son outil de travail, celui avec lequel il se sent le mieux et le plus efficace. De plus, mettre en place des outils numériques tels que Slack et Confluence pour partager l’information peut fortement contribuer au bien-être des collaborateurs.

L’empathie, l’attention et l’écoute sont encore plus importantes

La prise en compte de la situation personnelle de chaque employé pendant ce type de crise est également très importante. Il s'agit notamment d’écouter souvent ses collaborateurs pour prévenir d’un éventuel épuisement professionnel et s'assurer que leurs besoins en dehors du travail soient satisfaits (santé physique et mentale ou problématiques familiales). Beaucoup d’employés ont dû jongler avec le travail, tout en essayant d'assurer l'éducation de leurs enfants la maison. En faisant preuve d'empathie et en écoutant leurs préoccupations et leurs difficultés, ils se sentent mieux entendus et mieux compris.

Le lien social reste vital !

Si le travail à domicile nous a appris quelque chose, c'est que nous avons tous soif de liens humains. L'une des principales forces d’une entreprise, ce sont ses équipes. En fait, beaucoup d’entre elles se sont aperçues au cours de ces derniers mois que leurs équipes se souciaient vraiment les unes des autres et aimaient travailler ensemble. Le fait de ne plus pouvoir se retrouver régulièrement en présentiel a souvent été vécu comme un facteur de difficulté et il est donc essentiel de trouver des moyens pour maintenir le lien. Par exemple, il est possible de dédier un serveur aux collaborateurs pour qu’ils puissent se retrouver autour d’un café chaque matin. Il est important aussi que les caméras soient allumées pendant les conférences téléphoniques, afin que les participants puissent se voir. Les animaux de compagnie peuvent être les bienvenus, tout comme les enfants ! Enfin, il est bénéfique de conserver et d’adapter les rituels quotidiens et hebdomadaires : réunions de stand-up quotidiennes, programmation en binôme, sprints bihebdomadaires, etc. Tout cela peut s’avérer extrêmement utile et essentiel pour garder un sentiment de normalité en ces temps incertains.

En conclusion

Les leçons à tirer de cette crise commencent à peine à se dessiner. En tant qu'entreprise, il est essentiel de réévaluer ses valeurs, son style ou encore sa fréquence de communication, ainsi que ses équipements et sa façon de travailler. Alors que nous souhaitons tous que cette crise appartienne au plus vite au passé, gardons à l’esprit que nous devons nous souvenir des leçons que nous en avons tirées pour nous réinventer, nous développer et aller de l'avant.

Car, comme le disait déjà Socrate au Vème siècle avant Jésus-Christ, la vie est un éternel recommencement : « le secret du changement est de concentrer toute son énergie non pas à combattre l'ancien mais à construire le nouveau. »

Charlotte Adams

En tant que VP of People Charlotte développe une politique RH au service des collaborateurs et accompagne la croissance en créant les conditions d’accueil et de travail favorables à l’épanouissement de tous.
Diplômée d'un master 2 de l'IAE de Grenoble en Management stratégique des ressources humaines, Charlotte a développé de fortes compétences en matière d’encadrement RH dans différentes entreprises du monde du Logiciel notamment Digimind et Arturia, mais aussi Bonitasoft il y a quelques années.

Cela pourrait également vous intéresser

BPM & Automatisation

COVID-19 : Adopter un mode de gouvernance durable pour mieux faire face à la crise

Miguel Valdés Faura
8min
Tendances technologiques

Après la crise, d’importantes initiatives d’automatisation verront le jour

Bonitasoft
8min
Bonita & Bonitasoft

Le Kickoff Bonitasoft à distance ! Partie 1

Bonitasoft
1min