Télécharger
  Contact

Transformatique numérique de processus dans la recherche pharmaceutique

09 oct 2017 - Mickey Farrance

La mission de cette entreprise pharmaceutique est de découvrir, développer et fournir des molécules innovantes aux patients souffrant de pathologies graves. 
L’entreprise a choisi une approche innovante en développant des applications de workflow inter labos en s’appuyant sur une plateforme BPM. Ces applications sont intégrées au système d’information spécifique aux laboratoires (LIMS) dont les workflows ne sont pas transférables à d’autres domaines.

"Maintenant que nous avons automatisé l’ensemble du processus et éliminé les feuilles de calculs manuelles et les modèles dessinés à la main, nos scientifiques peuvent se concentrer sur l’interprétation des données plutôt que des tâches sans valeur du type copier/coller. La numérisation de notre processus analytique a permis l’économie de l’équivalent de 5 employés temps plein." Directeur associé R&D et IT

"L’incapacité des fournisseurs de LIMS de proposer des solutions cross domaines nous a poussé à regarder le BPM comme une solution potentielle. Les processus inter-labos n’étaient pas très différents de certains processus financiers et opérationnels que le BPM avait déjà pris en charge. 
Il y a tout d’abord eu une certain résistance à la solution BPM car un pilote infructueux avait été réalisé avec un autre fournisseur par le passé. Le management était sceptique quand aux bénéfices et ne comprenait pas comment cela pourrait fonctionner dans un environnement scientifique. Ces réticences ont été très vite écartées par la réalisation d’un pilote avec Bonita et la démonstration  de la facilité avec laquelle la solution s’est intégrée dans le système d’information de l’entreprise. " 

 

Les enjeux

  • Une pression de plus en plus forte pour livrer des résultats de laboratoire critiques aux chimistes était mise sur le groupe de chimie analytique en Inde. Le processus existant ne permettait pas de répondre à l’augmentation de la demande. La raison principale était que ce processus était basé sur du papier et engendrait un vrai cauchemar pour la gestion des nouvelles demandes et la livraison des résultats. 
  • Les chimistes utilisaient des documents papier pour dessiner à la main des structures chimiques et pour faire des demandes de tests analytiques.
  • Les analystes avaient souvent du mal à lire les structures sur les documents ou les documents contenaient des informations manquantes ou erronées. 
  • Les résultats étaient stockés dans un répertoire partagé et les chimistes devaient sans arrêt chercher dans l’ensemble des répertoires pour trouver leurs résultats. 
  • Avec plus de 500 demandes par jour et des milliers de dossiers, le processus était onéreux. Les analystes et les chimistes perdaient un temps précieux à vérifier entre eux des éléments (plutôt que de faire des expériences).
     

Les bénéfices

  • La numérisation des processus analytiques papier a permis l’économie de l’équivalent de 5 employés temps plein. 
  • Les erreurs liées au manque d’informations ont quasiment été totalement supprimées.
  • La transparence accrue sur l’état de la demande a réduit considérablement les allers et retours de vérification entre les chimistes et les analystes. 
  • Des mesures de la performance des processus sont maintenant disponibles. 
  • La plateforme BPM a été étendue à d’autres services : biologie, recherche vétérinaire, histologie, et criblage haute capacité
  • Depuis mai 2016 5 applications sont en production et sont utilisées par 1400 utilisateurs aux Etats-Unis et en Inde. Plus de 600 nouvelles demandes sont soumises chaque jour. 
     

Poster qui résume le système :