Télécharger
  Contact

La Cipav hisse la plate-forme Bonitasoft au coeur de ses processus et améliore la qualité de service.

27 nov 2018 - Carole Winqwist

Assurance & Banque 2.0 présente le projet de transformation numérique de la Cipav

Dans cet article d'Assurance & Banque 2.0 Jean-Christophe Rainaut DSI de la CIPAV témoigne :

"nous avons mis en exergue une cellule digitale directement rattachée au DSI. Et pour respecter les exigences professionnelles qui imposent un fonctionnement 24/7 h, nous avons mis en place une organisation Agile et avons parallélisé le travail. »

L'’un des plus gros projets menés par la DSI est sans conteste celui de la modernisation de l’existant de production hors les outils fonctionnels (RH, comptabilité, etc.). « Nos gestionnaires administrent chaque jour de multiples processus métiers relatifs au calcul et de l’appel
à cotisation, des liquidations des droits, du versement des prestations, du recouvrement et du contentieux ou encore de l’action sociale », rappelle le DSI. Face à la lourdeur de notre existant, « il fallait recourir à une solution évolutive, ne nécessitant pas de développements spécifiques importants. » « Parallèlement et alors que des besoins liés à la polyvalence, notamment en matière de gestion des tâches, se faisaient jour, nous avons identifié le BPM comme une brique transverse capable de reconsidérer et de déployer rapidement nos nombreux processus métier. »

Bonita entre en jeu

Le premier projet en la matière a été celui mené avec Bonita, autour de la modernisation de la GED et de la mise en place d’une solution permettant de créer une brique archive en lien avec le BPM et l’éditique. Actuellement, cette solution devenue opérationnelle permet
d’organiser l’activité sur la base de processus ‘sans couture’, dans une logique digitale et multicanale.

L’occasion de faire l’économie d’un big bang long et coûteux. Trois mois de déploiement ont permis d’apporter aux métiers une réponse rapide en mode agile et itératif, de mieux mesurer les délais de traitement, de disposer d’un historique des activités, de mettre
en place une suppléance lors des absences et enfin, de mieux rationaliser la distribution des tâches sur la base de règles pré établies.
Pour conduire ce projet stratégique s’il en est, la CIPAV s’est faite accompagner par l’intégrateur RS2i.

Et le DSI d’ajouter : « il s’agit là d’une première étape. Notre objectif est de mettre en place une meilleure interaction avec nos adhérents et d’améliorer la qualité de service que nous leur apportons. Concrètement, un formulaire de contact va être mis en place et de nouveaux processus métier vont suivre. Par exemple, nous travaillons déjà à l’automatisation du calcul et de la liquidation des droits concernant la prestation retraite, qui était restée pour partie manuelle. En fait, dès qu’on abordera une problématique touchant aux processus concernant la fiabilisation de carrière, cela passera par l’outil de BPM Bonita. »

 

L’apport concret de Bonita n’est plus à démontrer. Il est exploité dans la distribution des tâches complexes. Et nous permet d’évaluer la productivité car aisément nous savons où en un gestionnaire avec un dossier ; est-il complet, quels sont les documents en attentes
et quand seront-ils reçus ? une visibilité qui nous manquait dans le traitement des dossiers des adhérents.

 

Vous pourrez retrouver l'ensemble de l'article dans le magazine Assurance & Banque 2.0 n°33

Thèmes: Vision