Télécharger
  Contact

BPM et Blockchain : deux technologies révolutionnaires et complémentaires pour accélérer le développement d’applications en matière de services financiers

20 juil 2018 - Carole Winqwist

Le BPM peut considérablement simplifier et améliorer le développement d'applications Blockchain

Depuis que le grand public a découvert ce nouvel or numérique qu’est le bitcoin, la technologie Blockchain n’a cessé de se développer et de gagner en influence.

Transformant les paradigmes et fournissant une toute nouvelle méthode pour échanger des actifs, le bitcoin révolutionne en effet la manière dont les affaires s’opèrent. Mais la technologie Blockchain peut également être associée à de nombreuses autres applications que le bitcoin.

Car si la blockchain et le bitcoin ont été construits ensemble, de nombreux acteurs (entreprises, gouvernements, …) envisagent aujourd’hui l’utilisation de la blockchain dans d’autre cas que la monnaie virtuelle.

Or, il s'avère que les concepts clés inhérents à cette technologie (sécurité, vérification rapide et continuité virtuelle) sont parfaitement complémentaires avec une autre technologie basée sur la gestion de processus : le BPM (pour Business Process Management ou gestion des processus d'affaires).

De son côté, la technologie BPM a prouvé son efficacité et sa fiabilité pour créer des applications professionnelles et l'utilisation d'une plateforme BPM dans le cadre du dveloppement d’applications d’entreprise reposant sur la blockchain peut s’avérer extrêmement efficace, notamment dans le monde exigeant et très concurrentiel des services financiers.

Les nombreux défis de la technologie Blockchain

La technologie de ‘grand livre comptable’ distribué dont se sert la technologie Blockchain pour gérer et valider des transactions remplace le rôle de toute autorité centrale par du chiffrement et des algorithmes. Cette approche représente une véritable rupture avec les traitements classiques des transactions financières.

Ainsi, l’attrait de la technologie Blockchain repose-t-elle sur quatre trois points :

  • Elle permet de vérifier et d’établir des transactions financières en quelques secondes ou minutes, au lieu de plusieurs jours ou semaines, car elle n’a pas à passer par une chambre de compensation centrale.
  • Elle accroît la précision et la sécurité des transactions.
  • Elle supprime l’intervention d'intermédiaires ou de l'autorité centrale, éliminant ainsi les possibilités de fraude et d'erreur humaine avec, à la clé, une réduction significative des coûts.

Considérée comme une base de données d'actifs numériques distribuée, inaltérable et impossible à hacker, la technologie Blockchain permet de modifier les paradigmes d'échange des actifs. Aussi, de nombreux organismes financiers de premier ordre, ainsi que des entreprises de divers marchés, expérimentent-ils déjà cette technologie pour suivre numériquement leurs actifs et titres de propriété.

Toutefois, les défis pour la mettre en œuvre sont réels :
 

  • Elle est extrêmement complexe à déployer et à gérer.
  • Les standards en vigueur dans l'industrie n'ont pas été établis pour y répondre.
  • Le paysage réglementaire dans lequel elle évolue reste incertain.
  •  Et la mise en oeuvre d'une approche décentralisée en matière de Blockchain nécessite que les organisations entreprennent un changement radical de culture.

Par ailleurs, il existe des obstacles à l'adoption des implémentations publiques et privées de la technologie Blockchain.

Les implémentations publiques en ‘open-source’ permettent à n’importe qui de créer des applications en s'appuyant sur Bblockchain, mais le défaut potentiel de confidentialité retient de nombreux utilisateurs à confier des informations personnelles dans le cadre de ce type d’implémentations. Les implémentations privées de Blockchain sont encore plus courantes, mais leurs nombreuses itérations incompatibles obligent les organismes à miser sur une itération de Blockchain privée unique et à s'y tenir.

En quoi le BPM peut-il faciliter l'adoption de la technologie Blockchain ?

Pour les approches de Blockchain publiques ou privées, les organismes financiers pourront se servir de la technologie de gestion des processus métiers et l’établir comme point d'entrée pour relever certains défis liés à la mise en œuvre de la Blockchain.

En effet, le BPM et la Blockchain reposent sur des concepts de base communs :

  • Par exemple, les deux technologies ont une approche basée sur le processus. Alors que le BPM définit et gère tout ce qui se produit du début à la fin d’un processus d'entreprise, la Blockchain peut également englober des processus de différentes entreprises.
  • Elles partagent la notion de temps et de lien. Dans les deux cas, des événements se produisent (par exemple, ajout de données ou réalisation d'une tâche) avec une notion de temps (quand l'événement s'est produit) et un lien (par exemple A –> B –> C). Cette relation ‘temps-lien’ est le concept qui sous-tend la technologie BPM et il est appliqué par le grand livre immuable de Blockchain.
  • Elles dépendent d'un mouvement qui va toujours vers l'avant. Avec les applications bâties sur la Blockchain, les données sont ajoutées, mais jamais supprimées. Avec les applications BPM, une fois la tâche terminée, le processus ne revient jamais en arrière, ni ne met à jour la tâche.

Le BPM peut ainsi considérablement simplifier et améliorer le développement d'applications Blockchain. Les capacités de développement ‘low code’ basées sur les fonctionnalités graphiques du BPM permettent aux développeurs d'applications Blockchain de réduire la complexité inhérente à ce type de technologie, sur la base d’un modèle visuel. Il devient alors plus facile d'intégrer rapidement des applications avec n’importe quelle technologie Blockchain, qu’elle soit publique ou privée.

Les organismes financiers peuvent utiliser une plateforme d'applications BPM pour bâtir une bibliothèque de connecteurs, mettant en œuvre des processus génériques qui fournissent des fonctionnalités professionnelles de haut niveau intégrant la technologie Blockchain. L'application elle-même persiste ; différents connecteurs permettent à l'application de fonctionner facilement avec différentes technologies Blockchain. Les développeurs peuvent concevoir les connecteurs une première fois, puis les réutiliser dans des applications professionnelles supplémentaires pour capitaliser sur de nouvelles capacités Blockchain.

En utilisant le BPM plutôt qu'en travaillant directement avec la technologie Blockchain, les organismes financiers réduisent leurs efforts, ainsi que le temps, les coûts et les risques associés à la création d'applications Blockchain prêtes à être déployées. Une plateforme BPM permet à ces applications de fonctionner avec diverses implémentations de Blockchain publiques et privées, de sorte que les organismes financiers peuvent éviter de se bloquer dans une technologie Blockchain particulière ou d'étudier une approche Bblockchain qui ne conviendra pas.

En conclusion, le BPM permet aux organismes financiers d'utiliser plus facilement la technologie Blockchain, en tirant parti de ses avantages et en limitant les défis et les risques qui en découlent !

 

Découvrez en vidéo l'interview de Stratumn - acteur français de la blockchain